Vence                     Saint- Jeannet                  Carros             

         Tourrettes-sur-Loup             Gattières                    Le-Bar-sur-Loup   

      Grasse                              La Gaude                        Nice   

L'écriture

et la Dysgraphie ?

L’écriture est un acte complexe faisant l’objet d’un long apprentissage qui débute vers l’âge de 6-7 ans pour finir vers 12 ans, soit l’âge à partir duquel débute la personnalisation de l’écriture.

Elle nécessite l’acquisition de prérequis dans les domaines suivants :

  • Moteur : pour avoir une bonne coordination oculo-manuelle ainsi qu'un tonus postural permettant un positionnement correct de l'enfant sur sa chaise pendant l'écriture.

  • Instrumental : afin d’avoir une tenue adaptée du crayon.

  • Cognitif : qui est nécessaire pour permettre l’encodage des lettres et du geste scripteur.

  • Affectif : pour permettre l’acceptation des règles et des normes de l’écriture, ce qui passe aussi par le désir de grandir de l’enfant.

Toute perturbation de cette mécanique peut engendrer une acquisition plus ou moins laborieuse de l’écriture et se manifestera par des signes tels que :

  • Une écriture difficilement lisible

  • Un manque de capacité d’accélération pendant l’écriture

  • Une mauvaise posture de l’enfant, induisant des douleurs et une fatigabilité

  • Une mauvaise tenue du crayon qui conduira à une crispation du geste et à l’apparition de douleurs dans la main et le poignet pendant l’écriture.

Ces signes peuvent se manifester isolément, mais sont le plus souvent combinés et aboutissent à mettre en difficulté, voir en échec scolaire, les enfants qui en souffrent. En effet, comme l’exprime très bien Denise Berthet dans son livre Manuel d’apprentissage de l’écriture :

 

« Tant que l’écriture requiert un effort qui mobilise l’attention, l’esprit n’est pas libre pour laisser couler la pensée ni disponible pour les autres matières. C’est ainsi que certains adultes [et enfants] peuvent être pénalisés par leur écriture qui les dessert et les empêche de réaliser leur potentiel. »

D’où l’importance de diagnostiquer ces symptômes au plus tôt pour, dans la mesure du possible, aider les enfants à surmonter leurs difficultés, leur redonner confiance en eux et leur permettre de suivre leur scolarité dans de bonnes conditions.

Mise en place de l'écriture :

La Dysgraphie :

Elle est caractérisée par des difficultés 

pathologiques dans la réalisation de

l'écriture et du graphisme manuel. 

C'est un trouble de l'acquisition et de l'automatisation du geste graphique ce qui se manifeste, entre autre, par :

- un mauvais tracé de la forme des lettres, 

- des liaisons absentes entre les lettres ou mots trop serrés,

- un tracé irrégulier

- une mise en page difficile avec une tenue de ligne dansante. 

Elle peut être associée à d'autres troubles tels que : les troubles du langages (dyslexie et dysphasie), un trouble attentionnel avec ou sans hyperactivité, un trouble de l'acquisition des coordinations et/ou un trouble visuospatial ou constructif.  

Enfin, il est à noter que de nombreux enfants précoces (ou haut potentiel) peuvent présenter des difficultés lors de l'apprentissage de l'écriture.